Pédicurie


Pourquoi un soin de pédicure

Nous pouvons compter sur nos pieds tous les jours. Depuis nos premiers pas, ils nous portent... Alors il serait terriblement ingrat de ne pas leur apporter ces soins spécifiques et si essentiels à une bonne santé générale.

A force de subir des mauvais traitements quotidiens, les pieds ont tendance à se fragiliser, ce qui est d’autant plus vrai chez les seniors. Avec l’âge, les pieds s’élargissent, résistent moins bien à la pression exercée par le poids du corps, les coussinets de la plante s’amincissent, les ongles se détériorent et peuvent s’incarner (les « ongles en pince » chez les personnes âgées sont relativement fréquents). L’intervention régulière d’un ou d’une pédicure médicale permet de réduire ou guérir certaines de ces affections. Le ou la pédicure médicale dispense des soins au niveau de l’épiderme (pour l’hyperkératose plantaire, les durillons, les cors, les oeils de perdrix…) et des ongles (incarnés notamment)


Les ongles déformés

Les déformations secondaires des ongles, c'est à dire apparaissant après avoir été de forme normale, sont un grand souci esthétique pour beaucoup de personnes mais peuvent aussi cacher des maladies car la matrice de l'ongle, c'est à dire sa racine, est sous la dépendance de multiples facteurs environants. Elle traduit donc souvent des troubles qui touchent l'ensemble de l'organisme.

Les infections bactériennes ou les mycoses.


Ce sont les causes les plus fréquentes de consultation pour les pathologies de l'ongle.
Les infections bactériennes toujours souvent d'emblée la matrice. Ces infections sont favorisées par l'activité professionnelle (manutention, mécanique, jardinage) et aussi par de mauvaises habitudes comme ronger ses ongles (onychophagie). La base de l'ongle va être douloureuse, parfois suintante. Si on ne soigne pas, l'ongle va se déformer au fur et à mesure qu'il va pousser. Parfois il va tomber de façon irréversible et ne pas repousser. Le traitement consiste en soins antibiotiques et nécessite le recours au médecin. Ces affections touchent donc surtout les personnes actives.

 

Cliquez ici pour voir les différents aspects de l'ongle infecté (mycose ou bactérie)

Les mycoses sont plutôt des pathologies pouvant toucher tout le monde, il n'y a pas d'âge absolu. La mycose qui est un champignon microscopique va souvent démarrer en bout d'ongle et l'épaissir en le déformant. Souvent, une substance un peu molle s'évacue sous le lit de l'ongle. Si l'on ne soigne pas, la mycose va gagner toute la tablette puis la matrice. L'ongle sera totalement déformé et difficile à couper.
Le traitement est médical. Plus il est commencé tôt, plus il est simple, rapide et peu onéreux. Il dure de toute façon plusieurs mois et justifie souvent l'intervention du pédicure.
Ces deux affections sont souvent intriquées.


Cors et durillons

deux expressions d'un même problème

Vos pieds sont soumis à rude épreuve chaque jour pour porter votre poids, marcher, courir… Or le pied est un organe sensible, et des callosités douloureuses, cors et durillons, peuvent se développer et gêner considérablement la marche.

Le durillon

Le durillon est un épaississement de la peau du pied aux endroits de pression. Les orteils et la voûte plantaire présentent souvent ces coussinets un peu épais, indolores et durcis par une corne plus ou moins friable.

A part un petit coup de lime de temps à autre, le durillon aux endroits d’appuis naturels ne nécessite aucun traitement. Il convient d’analyser le problème chez le pédicure médical dans les autres cas sinon on risque une évolution vers le cor au pied (durillon douloureux sur le côté du pied par exemple).

Pour améliorer le confort avec un durillon, il convient de doter ses chaussures de supports plantaires de bonne qualité. Ces supports doivent être précisément adaptés aux mensurations et à la forme de vos pieds. Attention aux articles de confection : mal adaptés à votre morphologie, ils peuvent aggraver les choses.

Le cor

Le cor se développe sur un pied mécaniquement anormal, déséquilibré, qui appuie excessivement sur un côté. Ses localisations les plus fréquentes sont le dessus du petit orteil et le bord externe du pied, à la naissance du petit orteil. Les avant-pieds anguleux favorisent la formation des cors.

Sous l'influence du poids, la peau s'épaissit et se soulève. Une corne se forme, qui augmente de volume. La douleur apparaît assez rapidement et gêne la marche en chaussures.

La confusion est possible entre cor et verrue plantaire. La verrue est molle sous une couche cornée. Elle est parsemée de petits points noirs vasculaires. Les traitements du cor et de la verrue plantaire ne sont pas les mêmes.

Le cor doit être traité avec soin, surtout pour les personnes âgées, si vous avez une mauvaise circulation ou encore si vous êtes diabétique. Il ne faut pas négliger un simple cor, car le risque d'infection chronique est réel.